Santa Fe de Antioquia – Jour 1 : transports-vaccins-dodo

EDIT : Ouuuui, nous revoilà connectés (on est tellement branchés !). Du coup comme promis, on reviens de la ferme avec pleins d’aventures à raconter. Et donc on poste tout d’un coup comme des gros bourrins 😉 . Donc, pour ne rien louper, descendez jusqu’à l’article « Tierra Dulce – Jour 1 ».

Après presque une semaine de rêve passée à la ferme, on a repris le voyage. Ça nous fendait un peu le cœur de partir parce que c’était vraiment super, mais on avait aussi envie d’aller voir d’autres horizons.

Après un super petit dèj de pancakes géants préparé par Daniel, on leur a dit au revoir en les remerciant chaudement de leur accueil (ils ont dit qu’on revenait quand on voulait 🙂 ).

L’objectif de la journée, c’était d’aller à Medellín se faire vacciner contre la fièvre jaune, sinon on pourra pas rentrer au Panama (et probablement pas au Costa Rica). Eh oui, on avait pas prévu le coup parce que depuis la France on peut y rentrer sans problème, mais si on a voyagé en Colombie et d’autant plus dans les zones à risques comme nous (super jungle de Mocoa on pense à toi), on peut pas y couper.

Bon, du coup on a du reprendre les vieilles habitudes du voyage : le bus ! Après 3h de bus (pour encore très peu de kilomètres), on est arrivé à Medellín où l’on a récupéré un semblant d’internet (comprendre, l’internet gratos pourri du terminal de bus, c’est pas de là qu’on a posté les articles !). On s’est ensuite rendus en ville pour aller se faire vacciner (non sans avoir pris des forces pour l’épreuve sous forme de poulet roti).

Pour le vaccin, c’est simple et rapide, et le médecin est très sympa. Par contre y’a 2 options :

  • Si on le veux gratos, il faut faire la queue au moins 2h avant l’ouverture le matin pour espérer choper une des 40 vaccinations gratuites.
  • Sinon, on paye a peu près 17 euros chacun, et on le fait immédiatement.

On a décidé de payer, notamment parce que ça nous permettait de repartir de Medellín pour aller dormir dans une nouvelle ville qu’on a pas encore exploré : Santa Fe de Antioquia.

Bon, comme d’hab le bus qui devait durer 1h30 en a pris plus de 2h30 (décidément, on reprend vraiment les bonnes vieilles habitudes). On est donc arrivé à Santa Fe de nuit, mais vu que c’est vraiment pas très grand, on n’était pas perdus non plus.

santafebynight
Santa Fe by night

Pour l’instant on a pas encore beaucoup vu la ville, vu qu’on passe pas mal de temps à publier les articles et retards (on sait que vous vous êtes ennuyés cette semaine :p ). Plus de détails sur la ville demain !

 

Une pensée sur “Santa Fe de Antioquia – Jour 1 : transports-vaccins-dodo”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.