Salento – Jour 3 : palmiers et brouillard

Ce matin, on commence à nouveau par un tour en jeep (c’est bien mieux que des voitures normales pour les selfies !) jusqu’à la vallée de Cocora. Cocora, c’est le village au milieu de la vallée, auquel la voiture nous dépose pour commencer notre balade. On est à la lisière d’un parc national, le climat est toujours aussi doux, mais le paysage est un peu montagneux et ressemble un peu plus à la maison (peut-être à cause des vaches en pâturage, peut-être parce qu’ici il y a aussi des pins et des champs au lieu d’une forêt infinie).

La vallée est connue et classée à cause de ses palmiers à cire (oui, pour les bougies, ils peuvent monter à 60 m !) qui étaient en voie de disparition dans les années 80. Maintenant ils sont beaucoup moins menacés mais le parc est toujours protégé, et du coup, ça ressemble à une vallée alpine… avec des palmiers !

Comme vous pouvez le constater, la météo nous a un peu trahi. Ça avait bien commencé mais avant midi le brouillard est monté et, sans passer par l’étape purée de pois, selon les moments, on y voyait plus ou moins loin !

En tout cas, on a commencé par marcher au fond de la vallée, puis on est rentrés dans la forêt (et oui quand même !). Comme d’hab, y’avait des cascades et des ponts suspendus, c’était chouette !

Ensuite, on est montés pour avoir une belle vue sur le nuage qui nous fonçait dedans, et on est redescendus peu à peu, pour faire une boucle de quelques heures, coupée par un pique-nique.

On avait acheté un avocat qu’on a mangé à 3 avec un copain allemand rencontré sur place. Oui, à trois. Il pesait au moins 1,5kg et faisait la taille d’un gros melon. Et il était super bon. Ça donne presque envie de réchauffement climatique pour en avoir tout le temps à la maison !

On est rentrés en ville en jeep aussi, debout derrière le hayon, le vent dans les yeux, entourés par des collines couvertes de plants de café !

On vous laisse, on va boire une bière avec notre pote allemand en ville, et demain on part tôt pour Manizalès !

Bonus : les étapes de la vie des plantes à spores. C’était cool à observer mais on connait pas le détail scientifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.