Salento – Jour 2 : glandouillages

Aujourd’hui, c’était journée repos (il faut bien, avec le rythme qu’on tient !)

Coucher de soleil sur Salento, preuve qu’on était quand même levés avant la fin de la journée !

On a donc fait une bonne grasse mat’/série au lit, suivit d’œufs brouillés avec tartines et confitures, histoire de prendre un peu d’énergie (qu’on a pas beaucoup dépensée par ailleurs :p).

On a aussi profité de la matinée pour faire un peu de maintenance sur le blog. Comme on l’a indiqué hier, les nouveaux articles sont désormais traduit en anglais, mais on n’a pas encore traduit les anciens en anglais, cela viendra progressivement (pour ceux d’entre vous qui sont fluent en anglais et s’embêtent un peu, n’hésitez pas à nous indiquer si on a fait des fautes en traduisant).

En milieu d’aprèm, on s’est dit qu’il fallait quand même qu’on sorte un peu, du coup on a été se boire un café (vu où on est, ça serait dommage de pas goûter !) dans un petit café un peu hipster mais très posé (et le café était bon, mais on est pas d’assez grand amateurs de café pour en faire une critique détaillée). Les toilettes sur le balcon donnant sur le jardin derrière, c’est plutôt sympa ! Et puis y’avait des posters sympa des façades de la ville.

 

Un peu avant le coucher de soleil, on a gravi quelques escaliers (ouf, on a quand même un peu dépensés les calories du petit dèj !) pour avoir une vue assez sympa sur la ville et les environs (et en plus y’avait des balançoires !)

Vue sur Salento vers 17h45
Il en faut peu pour être heureux, …

On a ensuite voulu aller dans un bar où, apparemment, on pouvait jouer au jeu local (qui consiste à lancer des pierres sur de la poudre qui explose pour les projeter sur des cibles, c’est pas encore très clair pour nous), mais il n’y avait personne alors on s’est rabattu sur un autre bar rempli à la fois de locaux et de gringos.

Celui-là était vraiment sympa, avec 10 billards (oui, dix !) et un air à la fois local et texan. Moustaches, chapeaux, barman chauve, dodu et moustachu, ça faisait vraiment saloon, mais version colombienne.

Bon, y’avait pas de musique country, mais sinon ça faisait très Amérique profonde

Pour continuer coté local, on a été au restaurant où on a pu gouter la spécialité culinaire du coin qui est la truite (grillé où frite, suivant votre préférence), qui était plutôt pas mal.

Voilà, aujourd’hui c’était journée repos pour bien se préparer pour la journée rando de demain. Plus de news demain soir, une fois bien décrottés !

P.S. : En parlant de truite, on devait partager, mais Ben a (presque) tout mangé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.