Salento – Jour 1 : repos et shawarmas

EDITO : We proudly announce the publication of the new articles in english as well as in french ! The old ones will be translated overtime. // Nous vous annonçons avec une grande fierté que les articles seront maintenant publiés en anglais en plus du français. Les anciens articles seront traduits au fil du temps.

Ce matin, départ de notre hôtel d’Ibagué, sans grand intêret, en passant par une Panederia pour un petit déj. Pour la première fois, on a gouté les jus de fruits frais au lait et non à l’eau. Et ben on a bien fait !

A suivi un trajet en bus avec plusieurs changements et un Almuerzo classique. C’est marrant comment, plus on se trimballe en bus de gare routière en gare routière, plus on devient expert en « Menu standard » et on apprécie les petites choses, comme le riz parfumé ou la recharge de jus gratuite.

Enfin, arrivée à Salento dans l’après-midi, petite ville touristique perchée sur une colline, calme et ensoleillée, avec vue sur les plantations de café aux alentours. Il y a infiniment moins de pollution que dans la plupart des villes qu’on a visité, mais aussi infiniment plus de gringos dans les rues. On se sent entourés de nos semblables, mais c’est à la fois cool et pas cool…

Dans tous les cas, la ville est très jolie, très pentue, et très vivante. Les maisons sont peintes de couleurs vives (j’ai l’impression de me répéter, mais ici, c’est encore plus !) avec des motifs et des contrastes très forts. Il y a beaucoup de boutiques de souvenirs et de café, pas mal de restaus de toutes sortes, et l’ensemble est très soigné. On voit de plus en plus qu’on quitte les régions pauvres et isolées pour les lieux qui attirent les touristes nationaux et étrangers depuis maintenant des années : tous les hôtels ont l’eau chaude, les cuisines (celles qu’on a vu…) sont propres et rangées, il y a moins de chiens errants et d’échoppes sombres et désorganisées. Par contre, les prix montent aussi et LG organise une grand démo de machines à laver dernières génération sur la place principale. La rançon du succès…

On a fini par manger dans un square entouré de food-trucks à thèmes variés : un libanais, un mexicain, un venezuelien, etc. Là encore, beaucoup de touristes attablés, mais c’était super bon. Jamais un burrito ne sera servi avec autant d’élégance en France, mais on a refusé de faire des photos de nourriture pour pas être encore plus touristico-touristes !

En tout cas, on prévoit de se reposer ici, après la course des derniers jours. Déjà, on a fait une lessive, c’était pas du luxe, et des courses pour se faire un petit déj’ royal demain à l’auberge ! (eeeeet… la mini-plaquette de beurre de l’épicerie est salée !)

Des bisous, bonne journée !

4 réponses sur “Salento – Jour 1 : repos et shawarmas”

  1. Je commence ma lecture et la première page me donne vraiment envie de continuer!
    Bonne continuation! Je vous embrasse et suis ravie de vous accompagner par la pensée. Merci.
    Martine ( Stroh-pailès cousine de Geneviève M.)

  2. Ah ! Me voila rassurêe, Alice , tu as du beurre salé, ouf , te voila requinquêe pour le reste du voyage.
    Tu ne te repètes pas et tu peux continuer à te rêpêter en photos, elles sont superbes ces façades que tu as photographiées.
    Nous aussi, on coyage avec vous en pensêe et ln fait de beaux rêves. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.