Quito – Jour 3 : Mitad del Mundo

Aujourd’hui, journée touristique, on a été au milieu du monde, ou Mitad del Mundo, histoire de faire une photo devant le monument 🙂

Mitad del Mundo (et nous)

Bon, on a pas été des gros touristes toutes la journée, puisque pour y aller, on a pris les transports en commun. On en a pas encore beaucoup parlé, mais on se déplace principalement avec les bus de Quito. C’est pas cher, mais c’est parfois toute une aventure. Il n’y a pas vraiment de plan de bus, ni d’horaires, les bus sont souvent assez voir très remplis et dire qu’ils ne conduisent pas en douceur est un très gros euphémisme. D’ailleurs on a noté qu’ils se font souvent la course pour se dépasser et arriver à l’arrêt suivant en premier (c’est censé être des bus publics, mais ils doivent probablement toucher une commission sur le nombre de passagers transportés). Aujourd’hui, le premier bus qu’on a pris est l’un des quelques bus doubles, qui ont une voie réservée et s’arrêtent moins, donc on est un peu moins secoué (bon par contre il est tombé en panne au milieu du trajet, on a du en attendre un autre). Par contre le deuxième bus, lui, faisait la course avec ses copains. Au total, on a quand même mis plus de 1h30 de trajet pour aller à Mitad del Mundo, alors qu’il y a moins de 30km !

Une fois arrivée, on est assez impressionné par le contraste entre le quartier aux alentours, relativement pauvre et gris, et le parc construit autour du monument de Mitad del Mundo, propre comme un sou neuf et bien entretenu. ça fait vraiment oasis pour touristes. Le parc est un petit village constitué de restaurant pour touristes, magasins pour touristes et musées pour touristes (bon, ok, la je suis méchant, certaines expo étaient sympa).

La principale attraction du parc est bien évidemment le fameux monument construit sur la latitude 0° 0′ 0 » (en vrai le monument est à environ 160m du vrai équateur). Alors pourquoi ici et pas à un autre point sur l’équateur ? Et bien parce que c’est ici que Charles-machin de la Condamine et 12 autres gugusses qui étaient partis en expédition pour faire des mesures ont mesuré l’emplacement de l’équateur pour la première fois (et c’est un français, cocorico !). Du coup on est allé voir le monument, mais mis à part qu’on peut y monter pour avoir de la vue, il n’a rien d’exceptionnel.

La photo du gros touriste !

Minute archi : y’a pas beaucoup de bâtiments contemporains, mais quand ils s’y mettent, ils y vont pas avec le dos de la cuillère dans le style vaisseau spatial.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui (on vous passe le retour en bus, toujours aussi long qu’à l’aller, mais pas très intéressant).
A demain pour de nouvelles aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.