Ometepe – Jour 2 : bus et volcans

Aujourd’hui, on a changé de Volcan !

On a commencé par petit déjeuner et faire les sacs (on devient des pros du faisage de sac !) à temps pour attraper un des rares bus qui va de l’autre coté de l’île. Pendant qu’on faisait nos sacs, un petit lézard est venu nous tenir compagnie dans la chambre 🙂 .

Le bus était un des traditionnels « chicken bus » du Nicaragua : des vieux bus scolaires américains (ceux tout jaune qu’on voit dans tous les films), mais plus ou moins repeints suivants les cas, et avec une plateforme à bagages sur le toit. Celui d’aujourd’hui avait eu le droit à un changement de siège, ce qui laisse plus de place pour les genoux que les banquettes taille enfants qu’on avait hier !

Après plus d’1h30 de bus (pour 28km, mais le bus fait pas mal d’arrêts et de détours), on est arrivé pas très loin de notre auberge. Celle-ci étant située un peu en hauteur, sur un des chemins qui monte au Volcan Maderas, on a fait un bon quart d’heure de marche pour y arriver bien essoufflés (ben oui, ça grimpe pas mal !).

Mmmh, c’est bon le poisson grillé !

Heureusement, ils servent à manger sur place, du coup on a pu reprendre des forces au milieu de leur superbe jardin avec une vue magnifique sur le Volcan Conception (celui où on était ce matin, pour ceux qui suivent pas !). Pendant ce temps là, des colibris et des papillons volent à quelques mètres de nous dans le jardin, et bien qu’on en ait déjà vus pas mal, on ne s’en lasse toujours pas 😉 .

Le volcan Conception

L’après midi on est descendu à pied vers les villages. On voulait juste aller à Santa Cruz, mais en fait on a passé pas mal de maisons isolées avant d’arriver à Balguë, un petit village beaucoup plus loin que où on pensait aller. En fait, le « village » de Santa Cruz, c’était les maisons isolées ! Bon, c’est pas très grave, on en a profité pour avoir des belles vues sur les deux volcans.

Le volcan Maderas

Ce soir on a encore mangé à l’auberge, et même si il faisait nuit, on a pu avoir des vues sur le volcan Conception grâce à un orage au loin qui permettait à sa grande silhouette de ce découper sur fond jaune-orangé. On a pas de photos parce que ça reste un orage, donc assez compliqué à prendre en photo avec un smartphone (et trop rapide pour la vidéo, bien qu’on ait essayé 😉 ).

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, plus de news demain (et peut être une photo de Ben, qui sait ? :p ).

P.S : petit photo d’un des oiseaux bleu locaux, on essayera d’un avoir des meilleures dans les prochains jours

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.