Chiriqui – Jour 4 : élément-terre, mon cher Watson

Aujourd’hui il s’est arrêté de pleuvoir, mais le sol est encore bien trempé !

Et il y a encore plein de brouillard sur la région. On pensait éventuellement faire un détour par Boquete, un peu plus haut dans la montagne, où il y a un volcan avec une vue à 360° à la fois sur l’atlantique et le pacifique par temps clair.

Mais bon, la météo dans le coin s’annonce pas géniale, du coup on va probablement continuer vers Bocas del Toro histoire de faire bronzette sur les plages. Et puis on est déjà à mi-voyage, alors il faut aussi qu’on avance 😉

On a profité de la matinée pour finir la dernière partie de la chasse au trésor Indiana Jones (heureusement la fin se déroule dans l’auberge, parce qu’on avait la flemme de refaire la montée d’hier !). Et comme on est trop forts, on a gagné un snack gratos en déchiffrant les pétroglyphes qui racontent la mystérieuse histoire de l’or perdu de la vallée de la Mina (qui ne casse pas trois patte à un quetzal…).

Les pétroglyphes à déchiffrer

Après un déjeuner très petit-dèj anglais (canned beans, saucisses et œufs… on fait avec les provisions disponibles !), on s’est attaqué à l’autre chasse au trésor, Sherlock Holmes, plus basée sur des énigmes et moins sur la randonnée (tous les indices sont dans le coin de l’auberge).

On était un peu bloqués à un moment parce qu’un des indices est très peu visible, et normalement il y a une lumière noire pour le faire apparaitre, mais en ce moment elle n’est « pas disponible ». Enfin, nous on pense qu’ils ont planqués la lumière noire parce que l’indice est dans la mezzanine du bar, le « coin lecture » (et plus si affinités…). Donc évidemment, la lumière noire là haut ça devait rendre assez Jackson Pollock :p

Un indice, mais chut, on vous dira pas où on l’a trouvé !

Mais on a quand même réussi à finir l’énigme, ce qui nous a permis de gagner un shot au bar. Comme vous avez probablement remarqués, on écrit les articles le lendemain matin en ce moment. En fait, vu qu’on est au bar tous les soirs, on a un peu la flemme d’écrire l’article, alors on le fait au petit-dèj 😉

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, plus de news demain (ce soir en fait :p)

2 réponses sur “Chiriqui – Jour 4 : élément-terre, mon cher Watson”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.