Chiriqui – Jour 3 : cavernes et rivières

Aujourd’hui, on a encore joué à Indiana Jones, mais cette fois, c’est pas nous qui le disons !

Voici d’abord, comme au bon vieux temps de la jungle, une collection d’insectes

Notre auberge organise des jeux, style chasse au trésor, dans leur petit coin de jungle. Il y en a 2, une qui explore bien les environs, et l’autre qui se fait sur les terrains de l’auberge. Nous avons commencé hier matin en partant sur les sentiers. Les indices nous ont mené sur le chemin « normal » pour se balader, les points de vue, les coins baignables de la rivière, l’arbre majestueux au tronc creux, et autres… C’est plutôt sympa d’avoir une petite énigme qui nous attend quand on arrive dans un endroit sympa, même si on y serait allés de toute manière, ça donne un peu de piment à la balade, et ça nous fait suivre une carte rigolote avec des noms de lieux absurdes (qui sont tous des réponses potentielles aux énigmes).

wp_20171024_11_27_43_panorama_rAprès avoir trouvé tous les indices, s’être baignés, avoir sauté dans un bassin profond depuis un gros caillou et fait du toboggan dans les rapides (pour Ben), on a traversé un gué un plus haut que la normale à cause des pluies de la veille, pour accéder à l’indice suivant. Si vous suivez, on s’est mis en maillot pour se baigner, rhabillés, arrivés au gué on s’est re-déshabillés, on a traversé, on s’est rhabillés (au moins pour être chaussés pour la suite de la marche). Après notre chemin et nos indices, on a fait demi-tour, on s’est re-déshabillés pour passer le gué puis rhabillés encore une fois. Et là, il a commencé à pleuvoir fort (avant il bruinait par intermittence). Il nous restait 1h30 environ pour rentrer, et on a assisté à la naissance de nombreuses rivières sous nos pieds, dans les chemins, aux pieds des arbres. On a eu des massages craniens quand les gouttes étaient les plus grosses, et on était bien contents d’avoir nos capes de pluie façon Poudlard super-sexy (voir anciens articles).

L’arrivée à l’auberge vers 16 heures était un soulagement, on a étendu toutes nos affaires, nos chaussures pèsent actuellement le triple de leur poids et ne sont pas près de sécher vu l’humidité ambiante. La pluie a continué toute la soirée (ce qui ne nous a pas empêchés de finir troisièmes au tournoi de babyfoot par un phénomène totalement incompréhensible). Les derniers indices devront être trouvés autour de l’auberge demain matin, si la pluie s’arrête !

Des bisous à tous, que la sagesse de l’arbre majestueux vous guide !

pano_grandmerefeuillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.