Bocas del Toro – Jour 2 : séries et ménage

Aujourd’hui, on n’a rien glandé !

Bon, c’est pas entièrement vrai, même si on a beaucoup regardé de séries. Mais c’est pas vraiment la journée aventure avec pleins de trucs à vous raconter. On peut quand même vous dire qu’ici, les épiceries sont appelées les « chinos », et qu’effectivement, c’est les chinois qui tiennent toutes les épiceries du coin.

Du coup ce matin on était chez le chinois pour faire les courses (parce qu’on avait même pas de quoi se faire un petit dèj). Comme on s’y attendait, c’est assez cher (on est sur une petite île, alors forcément). Mais aussi, il y a des pièges. La confiture d’ananas par exemple (une des rares confitures disponibles), qu’on pensait pouvoir se tartiner, contient en fait du vinaigre, des clous de girofle et de la moutarde. Parce que oui, en fait c’est de la confiture pour accompagner un rôti (oui, c’est barbare, on est d’accord !).

Heureusement, on avait aussi acheté des cornflakes, donc on pas eu besoin de se faire un rôti 😉. Et puis on a aussi pris de quoi se faire d’autres repas que le petit dèj, comme ça on peut se cuisiner des trucs sans avoir à se bouger les fesses de notre superbe cabane dans la jungle.

Cette aprèm on a récuré la cuisine parce que les équipements datent des années 50, mais visiblement le dernier ménage aussi ! C’était pas évident parce qu’il y a eu une coupure de courant une grosse partie de l’aprèm, et vu qu’ici on utilise de l’eau de pluie, sans électricité, pas de pompe, et donc pas d’eau (pratique pour le ménage, tiens !)

On a aussi été distraits par quelques gamins de l’école d’à côté, qui sont passés cueillir les cosses de cacao bien mures des arbres entourant notre cabane. Ils étaient très sympas, et à 11 ans ils parlent déjà leur dialecte local (langue maternelle pour eux), l’espagnol couramment et commencent à maitriser l’anglais. On sent qu’ici, l’anglais est enseigné avec sérieux, sûrement dû au fait que l’île vit du tourisme étranger.

Un petit dessin d’Alice pour ceux qui, comme nous, ne connaissent pas bien le cacao.

Du coup on a découvert que c’est pas si évident que ça d’ouvrir une cosse de cacao à la main pour accéder au fèves (oui, bon, nous on a triché on a pris l’opinel :p ). On a aussi découvert que les fèves sont vachement amères. Mais on va les faire sécher cette nuit pour les faire griller demain, on vous dira si c’est meilleur !

On verra ce que ça donne !

Voilà, sinon ce soir il pleut, donc ça rerempli les réserves d’eau, et nous on mange sur la terrasse couverte de notre petite cabane, en profitant d’une petite bière bien fraiche 😊

A demain pour de nouvelles aventures !

Une pensée sur “Bocas del Toro – Jour 2 : séries et ménage”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.